Problème avec les reprises

• 1 Août 2020 - 21:38

Bonjour,

Je rencontre une difficulté avec les reprises. Je pense avoir lu qu'il s'agit d'un bug connu lorsqu'il y a plus de trois répétitions ("ending bars"). Sans doute pourrez-vous me le confirmer ? Sinon, votre aide sera la bienvenue pour trouver une solution.

Structure du morceau : intro / couplet (2x) / Transition / Couplet (2x) / Transition / Couplet dont fin modifiée pour le finale.

J'aurai aimé utiliser les reprises pour limiter au maximum les mesures en doublon. Mais sans succès...

J'ai posté trois fichiers :
- Une version avec des reprises simples, qui fonctionne (Reprises - OK)
- Une version compacte, que je ne parviens pas à faire fonctionner (Reprises - KO)
- Une image qui montre la structure du morceau sous trois formes : sans reprise, avec la reprise OK, avec ma tentative en échec.

Merci pour votre aide ! Ou confirmation du bug...

Fichier attaché Taille
Reprises - Structure.jpg 122.05 KB
Reprises KO.mscz 92.98 KB
Reprises OK.mscz 94.17 KB

Commentaires

Bonjour !
S'il reste quelques petits bugs, ils ne sont pas la cause du disfonctionnement. Non ! c'est votre construction qui n'est pas bonne...
1 - les reprises par barres sont absolument prioritaires et une fois exécutées ne se rejouent pas. C'est une règle musicale. ( une exception avec les D.S. et D.C. sous condition, une spécificité MuseScore ).
Il s'ensuit que lors de reprises imbriquées ( chose à éviter avec la plupart des logiciels de ce type ), la seconde reprise qui renvoi au même début ( que la première ) ne peut déclencher la ré-exécution de celle-ci.
2 - Le paramétrage des lignes de reprises en présence de reprise alternatives croisées est extrêmement complexe... votre paramétrage est incompréhensible pour MuseScore ( et pour d'autres logiciels aussi d'ailleurs ).
3 - le nombre de répétitions est fixé via les propriétés de la dernière mesure de la répétition... valeur qui dépend de la complexité de la reprise ( plus de 2 fins alternées ). Ne reflète pas toujours le nombre de répétitions effectives du passage car dépend de l'ordonnance des alternances.

Dans votre cas la résolution de votre problème passe par une simplification drastique de votre "roadmap" et l'acceptation de l'ajout d'une mesure pour éviter une alternance croisée mal venue et injouable. Voir le fichier correctif joint :
 
Reprises très OK.mscz

En réponse à par Miré°

Bonjour et merci pour la version corrigée.
Je me demandais pour ma part s'il était possible d'éviter le D.S., car je trouve confus et complexes, en notation musicale, les D.S. et D.C. et toutes leurs variantes : tous les Da Capo, Da Capo al Coda, Dal Segno al fine, Dal Segno a capo, al segno, et j'en passe :)
Mais dans ce contexte, l'usage de votre solution est simple et modéré, il fera l'affaire...
On pourra même alléger encore l'écriture, en supprimant les lignes de répétition : 1.2, et 2., qui deviennent inutiles.
Un seul regret : la mesure C1a que vous rajoutez, est en réalité dans le morceau d'origine un couplet entier (14 mesures sur 16). J'avais construit un exemple avec un couplet de 1+1 mesures, au lieu de 14+2, pour simplifier la lecture...

En réponse à par Miré°

En ce qui concerne la paramétrage "incompréhensible pour les logiciels de notation", une précision.
La notation musicale, et donc Musescore, impose malheureusement que toute ligne de répétition finisse par une fin de répétition. Ce qui entraîne les reprises imbriquées, complexes, que vous soulignez.
En levant la restriction des lignes de répétition qui se finissent obligatoirement par une barre de fin de répétition, on aurait alors une lecture - et une implémentation - très simple, sans répétitions imbriquées.
Cf. fichier joint. Il ne fonctionne pas évidemment, simplement à titre d'illustration.

Fichier attaché Taille
Reprises - Notation simple.mscz 28.03 KB

En réponse à par Lapiz_Lazuli

Cette notation ( que je décrie ) a été implémentée pour 2.0 pour résoudre un bug ( carabiné ) des versions antérieures de MuseScore ( qui respectaient pourtant la bonne syntaxe voir les version 9.x à 1.3 ) tout en gardant une compatibilité entre versions ( c'était du moins le but ) malheureusement cette manière de reprises s'est révélée toute aussi buguée voire pire et donc adieu la compatibilité entre versions. Les reprises actuelles ne marchent que depuis la version 2.2.0, avant les paramétrages des lignes de reprises de 2.0 à 2.1.0 étaient incompréhensibles et certainement pas intuitifs.
 
Reprises comparées.png
 
Cependant cette présence de barres de reprise en fin de chaque membre de reprise ne change pas le déroulement fondamental des reprises ( les règles musicales sont respectées ) ni même la complexité des paramètres des lignes de reprises qui dépend des enchaînements désirés par le rédacteur de la partition et non de la programmation de MuseScore ( j'ai eu à faire à des cas d'école où la partition débutait par les reprises... bonjour la compréhension pour l'exécutant ).
Sur ce fichier joint toutes les mesures sont surmontées de lignes de reprises non séparées par des barres de reprises et pourtant ça marche grâce à l'anacrouse d'un 16ème de soupir au tout début.

Estampie essai reprise - MuseScore 2.mscz

Dans cet autre fichier joint qui a servi à mettre au point le fonctionnement actuel de MuseScore il y a ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas, et ce qui ne devrait pas fonctionner mais fonctionne quand même :

Test reprises 2.2.0.mscz

N.B. Je signale un bug avec D.S. al Coda qui a été corrigé pour... induire le bug inverse qui sera corrigé pour 3.5 ( peut être ) et 4.0.
Vous remarquerez qu'il est possible dans une seule partition de placer un nombre invraisemblable de reprises diverses croisées, alternées, imbriquées ce que bien sûr je déconseille totalement mais ici il s'agissait de traquer tout disfonctionnement de tournures et il n'y a pas beaucoup et même aucun autres programmes capables d'exécuter ce fatras de reprises sans y perdre leur latin.

Et enfin, cerise sur le gâteau, MuseScore accepte l'écriture de ce qu'il ne peut exécuter ou hors règles musicales ce qui n'est pas toujours le cas d'autres programmes similaires qui refusent la tournure ou plantent bêtement. Votre dernier fichier est donc parfaitement valide pour édition et pour un exécutant même si MuseScore ne peut le jouer correctement.

Do you still have an unanswered question? Please log in first to post your question.