armure changée par musescore

• 24 Nov. 2022 - 21:58

bonjour, j'avoue que je suis perplexe. flûtiste jouant dans un petit ensemble, on m'a donné une partition de clarinette à transposer pour la flûte. Ma démarche est donc de recopier la partition telle qu'elle est, en choisissant l'instrument, ici la clarinette en sib, puis en choisissant l'armure ici un bémol à la clé et enfin de rentrer les notes pour ensuite demander au logiciel de transposer en changeant l'instrument (dans le cas présent la flûte).
Or bien que je sélectionne une armure en avec un si bémol comme voulu sur la partition d'origine, musescore me met systématiquent un dièse à la clé..... j'avoue que je ne comprends pas et je suis perplexe. Je précise que je ne suis pas musicienne expérimentée connaissant parfaitement la transposition des instruments, mais je me dis que si on m'a donné une partition d'origine avec un sibémol à la clé cela doit bien être possible à rentrer tel que dans musescore.... si vous avez une explication, je suis preneuse.
alors en bidouillant sur la palette d'armure, si je sélectionne 3 bémols à la clé, j'arrive effectivement à n'avoir qu'un bémol à la clé...
Merci d'avance

Fichier attaché Taille
tout le monde à la campagne.pdf 609.76 KB

Commentaires

Bonjour !
Erreur classique !
La clarinette - instrument transpositeur - voit ses partitions écrites 1 ton plus haut que joué. MuseScore tient compte de cette particularité et donc en plaçant un sib à la clé ( ce qui est une demande de tonalité de concert en Fa Majeur/Ré mineur ) place la partition 1 ton plus haut en Sol Majeur/Mi mineur d'ou le fa dièse qui apparaît au lieu du si bémol.
Ce si bémol à la clé de la clarinette qui implique une tonalité d'écriture en FaM/Rém indique que la tonalité pour la flûte est donc Mib Majeur/Do mineur. C'est donc l'armure de Mib Majeur qu'il faut placer sur la portée de la clarinette pour obtenir ce bémol à la clé. Voir ci-dessous :

Transposition.gif

Après cette opération vous saisissez sans problème votre partition à l'identique de votre modèle et en changeant d'instrument, passant de la clarinette à la flûte, MuseScore va faire la bonne transposition.

En réponse à par Miré°

Bonjour Miré. Merci pour votre réponse et la petite vidéo est super explicite.... Oui Oui je confirme, débutante je suis en la matière, (malgré mes 70 approchant, mais toujours curieuse d'apprendre). C'était donc une logique de débutant qui m'a laissé penser qu'il suffisait de choisir un si bémol à la clé alors qu'il me fallait déjà transposer en choisissant une autre armure. Bon je suis contente d'avoir "compris" et appris quelque chose et toujours terriblement ébahie par la rapidité et la précision des réponses que vous et d'autres m'apportez au fil de mes posts. Merci encore

En tout état de cause, en voyant votre vidéo je viens d'apprendre également à "lier" deux portées d'instruments différents. Si je rajoute la flûte en deux et que je recopie mes mesures de clarinette musescore me les recopie dans le rythme mais dans une autre tonalité spontanément - ce qui est normal donc- . Mais du coup je m'interroge sur la bonne méthode ou marche à suivre pour moi quand j'ai ainsi une partition d'un instrument transpositeur à transcrire pour ma partie. Perso je pensais recopier la partition originale, l'enregistrer, puis demander à Musescore de changer l'instrument et il aurait donc transposé et j'aurais ainsi enregistré une deuxième partition pour flûte cette fois. Serait il plus rapide, efficace, approprié (?) de ne créer qu'une seule partition avec un système lié des deux instruments, de rentrer la partie clarinette dans le cas présent et le recopier ensuite sur la portée de flûte ? Ou on peut rêver - y aurait il une possibilité de rentrer une note sur la portée de clarinette et que la transcription de la portée de clarinette soit automatique sur l'autre instrument ? Je ne le pense pas mais je préfère m'assurer de bien approcher toutes les possibilités offertes par ce superbe outil.... Merci encore de votre aide et de vos réponses éclairées.

En réponse à par mamouchcat

Bonjour.
Citation : "Serait il plus rapide, efficace, approprié (?) de ne créer qu'une seule partition avec un système lié des deux instruments, de rentrer la partie clarinette dans le cas présent et le recopier ensuite sur la portée de flûte ?"

C'est la bonne marche à suivre. La partition que vous créez ainsi devient un embryon de conducteur (qui pourrait héberger d'autres instruments transpositeurs ou non, jouant la même chose ou bon...).

Donc, une fois, ce conducteur créé, avec toutes ses propriétés : tonalité, aspect graphique des textes, reprises, repères, numéros de mesure, vous pouvez au choix :

  • adopter la méthode orthodoxe consistant à saisir la portée pour l'instrument dont vous disposez, sans vous préoccuper de la mise en forme des pages. Lorsque la saisie est treminée, sélectionner la portée en entier (Crtl+Maj+A) et la copier Crtl+C dans la partie de l'autre instrument Crtl+V. La transposition est automatique. Ensuite, vous extrayez la / les partie(s) (Fichier > Parties) - voir : https://musescore.org/fr/manuel/parties - que vous mettez en page.

  • une méthode considérée comme un peu 'olé olé' 1 consistant à créer et mettre en page d'abord les parties (sans avoir rien saisi dans le conducteur, et saisir directement dans celle correspondant à la partition dont vous disposez). De cette manière, vous vous assurez pratiquement à coup sûr et en direct de bien suivre visuellement l'original. Cette façon de faire offre accessoirement la possibilité de créer plusieurs parties semblables, mais avec chacune une mise en page différente (pour contourner un problème de 'tourne' mal fichue sur l'original, ou bien, par exemple, imprimer dans un format 'défilé').

PS (taquinerie amicale) : les flûtistes ne comprennent jamais rien aux instruments transpositeurs et à la transposition... comme, en général, tous ceux qui ont une tonalité en ut (nos copains guitaristes, pianistes, hautboïstes et bassonistes et autres). Bravo à vous d'avoir abordé le sujet !


  1. car il peut arriver que le conducteur ne reflète pas correctement ce qui est saisi dans une partie, et qu'un 'plantage' puisse se produire. Cependant, je pratique toujours ainsi pour de nombreuses partitions de tuba à passer de clé de fa en clé de sol, par exemple, sans avoir jamais rencontré de problème (sauf avec les versions un peu 'fraîches' de la version 3.5 ou 3.6). La 4, de ce point de vue, semble fonctionner de façon satisfaisante. ↩︎

En réponse à par mikosax

bonjour Mikosax,
et merci de votre réponse et des précisions apportées. Oui je vois bien que je suis quelque peu "béotienne" en la matière... et pour approcher d'autres musiciens dans les petites formations dans lesquelles je joue, je vois bien que c'est un réel apprentissage et que peu effectivement dominent cette transposition. Je souris à votre "taquinerie"... c'est vrai que les musiciens aux instruments en ut ont une petite paresse intellectuelle puisque c'est un peu du prêt à l'emploi pour eux.... Il me reste donc encore à progresser pour que cela devienne un peu plus naturel, de quoi continuer à bien occuper mon temps consacré à la musique. J'ai par ailleurs bien noté les démarches, orthodoxe et "olé-olé", de quoi là encore bidouiller à loisir sur musescore. Très belle journée à vous et merci encore

En réponse à par mamouchcat

Bonjour !
La solution de placer la clarinette et la flûte et ensuite de saisir la partition de la clarinette telle que le modèle et faire un copier/coller sur la portée de la flûte semble la solution simple mais... Le problème est : comment placer un bémol à la clé de la clarinette ?
MuseScore calculant en quelle tonalité doit être écrite la partition nous "colle" une armure 1 ton plus haut ce qui déroute les débutants et ceux qui ne maîtrisent pas la logique des transpositeurs.
J'avais eu, aux temps antédiluviens de MuseScore 0.9.6, une discussion avec Nicolas Froment, le développeur français historique sur le pourquoi de cette complication. En effet, il eut été plus simple de permettre de placer directement le bémol à la clé et MuseScore au lieu d'interpréter cela comme la tonalité de concert et de "monter" la tonalité d'écriture, de plutôt juger qu'il s'agissait de la tonalité transposée et de considérer que la tonalité de concert était un ton plus bas et donc les instruments en Ut se retrouvaient avec une armure adéquate 1 ton plus bas. Ce qui simplifiait la vie des novices dont j'étais à l'époque ; d'un autre coté cela m'a obligé à apprendre et maîtriser ( j'espère ) les arcanes de la transposition..
Werner Schweer, le créateur de MuseScore et directeur du projet, violoniste de son état, ne fut pas d'accord de modiifer cette logique.

En réponse à par Miré°

Bonsoir Miré
" d'un autre coté cela m'a obligé à apprendre et maîtriser ( j'espère ) les arcanes de la transposition..".... cette "obligation" ne me pèse nullement en tant qu'obligation car j'aime apprendre et je cherche à comprendre, mais beaucoup plus dans le moyen le plus efficace d'arriver à maitriser ces arcanes de la transposition. J'ai, il y a bien longtemps les bases d'un solfège on va dire de première utilité mais je ne suis jamais arrivée au niveau des transpositions. Je crois qu'il va me falloir me prendre un temps certain rien que pour cela, en cherchant tout documentation utile sur ce sujet.... je suppose que je vais trouver de nombreux tutos sur le net. Quoiqu'il en soit, j'ai compris que musescore ne passe pas par une recopie directe, et je ferai donc en conséquence. Quoiqu'il en soit, même si c'est parfois un peu "dur", "surpenant" ou autre cela participe chez moi à un réel plaisir de dominer toujours un peu plus ou un peu mieux tant la pratique musicale que du logiciel. Belle soirée à vous et merci pour votre réponse.

En réponse à par mamouchcat

Là, je pars en concert, mais, si possible, demain, j'essaierai de faire un petit topo sur le sujet.

Citation : Werner Schweer, le créateur de MuseScore et directeur du projet, violoniste de son état, ne fut pas d'accord de modifier cette logique.

Logique !

Et puis Nicolas était percussionniste, je crois. Donc, logique aussi !

Un peu de mauvaise foi (je sais bien faire !) : les instrumentistes à vent transpositeurs sont les parias de la musique ;-))

En réponse à par mikosax

bonsoir Mikosax, tout d'abord bon concert.
Ensuite, je lirai avec beaucoup d'intérêt ce topo complémentaire. Ce qui me "pose problème" vu mon manque de connaissance en théorie musicale, c'est la compréhension quasi automatique qui suit celle de la transposition - à savoir déterminer automatiquement dans quelle gamme on est... je m'explique, si j’ai bien compris, quand la clarinette en sib joue un do on entend pour le piano, la flûte, les instruments en ut un sib.
Bon Si la clarinette joue un si bémol, avec juste un si bémol à la clé, on devrait entendre un la bémol (un ton entier en dessous) à la flûte…. …. Donc j’en conclus que le la bémol est le « dernier » bémol de l’instrument en ut…. Donc si je suis ma logique (est elle bonne ?) si j’ai un la bémol, j’ai, pour mon instrument en ut, trois bémols, et je serais en mib majeur (pour ne pas compliquer tout de suite avec la gamme mineure…..).
Si ce que j’ai écrit est juste il me reste à l’assimiler de telle sorte que cela devienne automatique. Si je n’ai pas compris, alors il me faudra « remettre sur l’ouvrage »…. Suite peut être avec d’autres explications complémentaires que je prends bien volontiers. Belle soirée à vous

Do you still have an unanswered question? Please log in first to post your question.