Noms d'accords

• 24 Oct. 2011 - 12:48

Bonjour.

Je suis en train de retaper la partition de « Un homme heureux » de William Sheller à partir de la partition originale. Il y a deux noms d'accords que je n'arrive pas à saisir comme sur la partition originale et comme je n'ai encore aucune connaissance à ce niveau, j'ignore comment bidouiller. Les deux accords incriminés sont affichés ainsi sur la partition originale : « Em7/5b » et « Dm7/5b » (avec b pour bémol). L'ordinateur change automatiquement le nom. Que faire?

LE PINGOUIN


Commentaires

Placer un espace entre le 7 et le slash avec CTRL/Espace ;). MuseScore "pêche" encore au niveau des noms d'accords mais c'est ouvrir la boîte de Pandorre si on veut avoir toutes les tournures possibles existantes pour un même accord... et Musescore ignore encore les noms des accords latin. Là aussi, il va y avoir du boulot ;)

En réponse à par Le Pingouin

C'est le problème : quand un accord n'est pas reconnu les automatismes de MuseScore ne fonctionnent plus. Et en cas de transposition ça coincera aussi... Toutefois l'indication de renversement ( si c'en est un ) n'est pas critique - un musicien voit bien, en lisant la partition, si la quinte est à la basse et non à sa place normale - et n'est que du fignolage voire du pinaillage, le Em7b5 et le Dm7b5 sont tout aussi valables... En revanche, si ce n'est pas un renversement, j'ignore le sens de cette notation et mon indication n'était que dans le but de respecter la notation originelle de l'auteur...

PS : William Sheller, étant à ma connaissance un excellent musicien ( il a même donné des cours pendant quelques temps au conservatoire de Bourgoin-Jallieu ), je pense que les accords de sa partition existent ;)

En réponse à par Jall2 ( † 2012 )

Bonjour a vous.

Au niveau des accords.
Ils existent tous.
Seulement il faut savoir les interpreter.

C- cela veut dire quoi ?
=> par logique C 5- ! ! !
Et bien non ! sur une partition d'accordéon, vous y verrai un accord de Cm.

Un accord en notation Naschville
C avec un triangle represente quoi ?
Tout betement un CM7.

Un accord avec un petit rond derriere ou un petit rond barré.
Represente deux accords dimmiués diferrents .

Pour les accords de Am7/5-. (ou 5 bemol par extention).

Am7/5-

A = La Do# Mi
Am = La Do Mi
Am7 = La do mi sol
Am7/5- = La Do Mib Sol.

En gros ce n'est rien d'autre qu'un Cm/A.
Simplement un renversement.

Je ne sais pas si j'ai bien repondu au premier post..
Mais je ne dois pas en etre loin.
à+.

En réponse à par Dan-Lorraine

La notation des accords : il faut savoir l'interprêter !
Vaste programme puisque la notation des accords suit des us et coutumes qui dépendent des genres et un peu de la technique relative aux instruments. Or aujourd'hui nous assistons à un télescopage des styles. Pour moi, qui a une très ancienne formation ( commencée en 1933 ) et donc très classique, un accord avec un petit rond derrière ou un rond barré est une notation peu usitée donc mal connue qui a de plus la particularité d'être fluctuante ( la graphie de ces accords varie avec les auteurs... et avec le temps ). Il n'y a donc rien de désobligeant à interroger la communauté quand on rencontre une notation mal connue. Ce d'autant que les mêmes notes peuvent former des accords aux noms très différents en fonction de la tonalité et la gamme choisie et que l'ambiguïté n'est pas exclue : vous le faîte vous-même remarquer : C- par logique C 5- mais vu par les accordéonistes comme Do mineur (Do Mib Sol) mais par d'autres comme Do quinte diminuée (Do Mi Solb) et ce n'est plus du tout la même chose. On pardonne donc aux non accordéonistes d'ignorer l'usage...

En réponse à par Jall2 ( † 2012 )

Affirmatif.
Entierement d'accord avec toi Jall2.

C'est pour ça que je dis que le logiciel MuseScore, n'y est pour rien la dedans.
Et ceci est valable pour tout les editeurs de partition.

Quand un chiffrage d'accord vu dans une partition n'existe pas dans un logiciel (et c'est courant).
Il faut changer le nom avec un equivalent. (qui donne exactement le même accord au final).

à+ et bonne journée

Ecrivez
Em7-5 et pour un accord 4 6 j`écris soit exemple G4.6 ou G11,13 et musescore accepte et je comprends ce que je vois.
En répondant je viens de découvrir qu`il accepte et les points et virgules en écrivant des accords composés. Alors j`écrirai toujours G11,13 ou G4,6
En passant, vous faites une super de belle équipe et j`adore votre logiciel. Suis débutant et ça m`aide beaucoup dans une chorale.

dumdrumdum

En réponse à par dumdrumdum

Affirmatif dumdrumdum.
Peu importe de quelle manière on écrit, du moment que les autres comprennent.

Par extension, c'est vrai que l’altération devrait être mise en avant.
Dans la gamme de Am .
Il y a le sol dièse.
Et oui on prononce bien "sol dièse".
Mais on l’écrit "dièse sol".

Mais quand on a l'habitude, il n'y a pas une grosse différence.
Pour ton G 4/6.
Je comprends exactement se qu'il signifie.
Mais perso, il ne me viendrait pas a l'idée de l’écrire comme ça.
Je marquerais simplement C/G.

C'est plus clair.

Essaie d’apprendre a un élève de 12 ans, ce qu'est le G4/6 ! ! !

Mais si tu lui expliques simplement qu'il faut qu'il fasse sur son synthé, un accord de Do majeur a la main droite et une basse de sol a la main gauche, dans sa tête, c'est tout de suite plus clair.

Pour ton Em7-5, je ne les marque même plus sur mes partitions.
Parce que j'en ai marre de me rabacher. les mômes n'y comprennent rien.
J'ecris Gm/E.
Et là "OOH LUMIERE", ils comprennent tout de suite.

Tout ça pour dire que la notation des grilles d'accords et vraiment a utiliser selon le bon sens et qu'il n'y a pas de notation standard.

En réponse à par Dan-Lorraine

L'écriture 4/6 est ( était ) une survivance du temps où l'élève musicien apprenait le chiffrage des accords en fonction de la position des notes ainsi le renversement de Do majeur : Sol Do Mi noté Do 4/6 à tout son sens - Do est bien en position de quarte au Sol et Mi en position de sixte... et est très compréhensible dès lors qu'on a la notion d'intervalle. Il semblerait que l'on soit moins "rigide" aujourd'hui et cela peut être un bien mais comment les générations futures vont pouvoir comprendre si l'écriture devient floue et pire encore comment vont-ils lire les partitions anciennes qui pour nous sont déja peu aisées à décrypter ?

Do you still have an unanswered question? Please log in first to post your question.