activité en baisse

• 2 juill. 2012 - 12:19

Hello,
il pleut encore, il pleut toujours, il pleut vraiment,

La baisse d'activité du forum signifierait-elle que la majorité des utilisateurs viennent à bout de Muse sans aide supplémentaire, que Muse a intégré la majorité des souhaits, ou autre chose que je ne saurais dire?


Comments

mais l'activité du forum anglo-saxon semble le démentir. Alors que penser ?
1 - Les français sont débrouillards et leur habitude du système "D" minimise l'usage du forum...
2 - Ils s'en f... un peu, comme j'ai pu le constater lorsque que je me suis hasardé à vouloir intéresser la communauté à la réalisation de soundfonts pour MuseScore...
3 - Les professionnels - en vrac : compositeurs, instrumentistes, éditeurs, producteurs,etc... - ne semblent pas vraiment prendre MuseScore au sérieux, le considérant, quand ils le connaissent, comme un truc sympathique, certes, mais sans plus comme des rencontres toutes récentes me l'ont montré... les pros anglo-saxons sont de toute évidence plus réceptifs.
4 - Il est également possible que, plus anglophones qu'on ne le croit, les utilisateurs francophones trouvent leurs réponses sur le forum anglo-saxon...

En réponse à par Jall2

Les habitudes ont une puissance qu'il ne faut surtout pas négliger !

Je suis professionnel (prof de chant et chef de choeur) et je parle beaucoup de musescore autour de moi, j'ai réussi à le faire télécharger et essayer à plus d'une dizaine de personnes.
- Les gens qui n'avaient pas d'éditeur avant (comme moi) sont ravis et le gardent, sous réserve qu'ils aient vraiment besoin de s'en servir.
- Ceux qui ont déjà l'usage d'un éditeur préfèrent le garder, quitte à devoir le payer/cracker, parce qu'ils ont des habitudes de travail et qu'ils ne veulent pas en changer. Il faut reconnaître sur ce terrain l'avance de Finale par exemple en termes de diffusion et de réputation, avec notamment des formations qui sont proposées au personnels municipaux dans le cas des conservatoires.
- La plupart de mes collègues (la grande majorité même !) préfèrent prendre une feuille de papier à musique et gribouiller un truc dégueu plutôt que se mettre à travailler sur un ordinateur. Je remarque (sans aucune discrimination de ma part !!!!) qu'il y a une dichotomie de génération assez claire, les trentenaires comme moi utilisent beaucoup l'informatique dans leur travail musical (et je pense même que c'est l'avenir !) les quadras déjà nettement moins et les quinquas sont limite réfractaires.

Me concernant, j'utilise musescore depuis plus d'un an et demi, je fais tout ce dont j'ai besoin avec, les seules limites que j'ai parfois sont celles de ma méconnaissance d'une fonction.

En réponse à par Marc883

Cette réaction, qui confirme mes observations en milieu éducatif sur d'autres aspects de l'introduction de l'informatique dans ces milieux qui sont, même si on déteste le jargon des mercaticiens, les prescripteurs, ouvre des perspectives sur comment aider, forcer?, l'entrée de Musescore dans les milieux pros, semi-pros

Étant passé directement de XXX sur MAc à Muse, je manque de points de comparaison, encore que j'aie testé tout ce qui est libre...

En réponse à par Billard Sirakawa

Plusieurs pistes:

  • Faire en sorte que MuseScore soit encore meilleur dans les années qui viennent pour soutenir nos arguments (facile, gratuit et un résultat qui tient la route) et donc aider à son développement autant qu'on peut
  • Expliquer encore et encore les avantages du libre dans l'éducation pour les profs mais aussi et surtout pour les élèves. On vient de créer cette page en anglais pour un argumentaire (et oui, il faut bien utiliser les mêmes outils et vocables...). Elle est encore en travaux mais on pourra la traduire dès que possible.
  • Parler de MuseScore dès qu'on peut. Si vous voulez remplir les boites aux lettres de vos collègues, nous avons une plaquette en français à imprimer
  • Proposer des formations. Vous utilisez MuseScore depuis quelque temps? Vous êtes pédagogue? Organisez une formation! Vous voulez un formateur ou des conseils pour organiser votre formation? Contactez moi

MuseScore étant gratuit, il n'a pas de réseaux de revendeurs pour faire sa promotion. Si MuseScore est téléchargé plus de 100 000 fois par mois, c'est pour ses qualités et son prix mais aussi parce que vous en parlez autour de vous!

En réponse à par Nicolas

Bjr,
Pas mal la page anglaise dont tu parles. Bon argumentaire.
Je ne sais pas si, encore aujourd'hui, les softs piratés ont un fonctionement plus ou moins aléatoire suivant la façon dont ils ont été crackés.
De plus, le piratage exclut l'après-vente.
Ce qui serait peut-être intéressant, c'est de connaître les autres utilisateurs par secteurs géographiques...

En réponse à par Nicolas

Je ne savais pas qu'il y avait une plaquette, je la prends. Toujours est-il chez moi il ne chaume pas Mus, il m'aide beaucoup à réécrire des partitions de Txistu que j'ai à apprendre pour les sorties dans les fêtes de villages chez moi au Pays Basque. J'ai du mal à le faire circuler parce que les personnes ne savent pas trop se servir d'un ordi, mais ça va venir, j'y travaille.
Par ailleurs ma petite contribution sur mon blog : http://txistua.hautetfort.com/
Il me tarde que les informaticiens sortent la version suivante.
Allez courage ne désespérez pas Mus est à la hauteur des autres(payants)

Izan onsa (portez vous bien)

En réponse à par Txistua

Merci, je n'avais pas encore vu ces flyers... Imprimés, je les ai placés dans mon porte-vues qui va me servir pour mes cours (de guitare). J'en suis à près de soixante-dix pages de musique imprimées, doigtées et illustrées, en l'espace d'un petit mois... Je m'impressionne moi-même... c'est dire mon état d'esprit... :-)

J'ai fait la pub auprès de collègues, et je vais le faire auprès de mes grands élèves. L'un deux s'y est intéressé, mais n'y arrive pas, m'a-t-il dit. Je le vois demain: au menu: guitare + MuseScore!!

J'ai commencé les cours hier: l'accueil (élèves et parents) est très-très favorable. :-)

En réponse à par Marc883

Cette réaction, qui confirme mes observations en milieu éducatif sur d'autres aspects de l'introduction de l'informatique dans ces milieux qui sont, même si on déteste le jargon des mercaticiens, les prescripteurs, ouvre des perspectives sur comment aider, forcer?, l'entrée de Musescore dans les milieux pros, semi-pros

Étant passé directement de XXX sur MAc à Muse, je manque de points de comparaison, encore que j'aie testé tout ce qui est libre...

En réponse à par Jall2

En voyant le titre "activité en baisse" j'ai eu peur, moi je m'en sert depuis plusieurs mois et ce plusieurs fois dans le mois, puisque je réécris les partitions que l'on me donne. Comme je ne suis pas un grand musicien, je m'en sert pour la traduction du solfège et grâce à ça j'ai fait pas mal de progrès dans le domaine. De mon côté j'ai tenté d'intéresser des personnes qui joues avec moi, pour l'instant j'y suis pas parvenue. Mais je continue au travers de mon p'tit blog à en faire la promotion, je pense que beaucoup plus de personnes devraient comme moi l'intégré à leur site, blog, etc. Se serait sympa aussi. Toujours merci à tout ceux qui écrivent tous ces programmes.

A la prochaine, bonne vacances à tous.

bonjour,
je suis utilisateur récent de muse, même si je prêche pour muse depuis un moment (à tel point qu'on l'utilise au conservatoire pour les élèves), je n'avais jamais réellement travaillé avec. juste des petites choses de "si" de "la".
je viens de faire un score d'orchestre, et là j'ai trouvé la phase d'édition particulièrement fastidieuse. extraction des parties séparé 1par1, mise en page entière à faire à chaque fois. orientation des pages, etc....

alors pitet j'ai raté qqchose....
si qq1 peut m'aider/conseiller.

merci de votre aide.

poumtchac...

En réponse à par poumtagada

Bonjour! et merci de prescrire MuseScore à tes élèves!
Tu n'as rien raté... MuseScore 1.2 permet d'extraire les parties que une par une et le formatage doit se faire partie par partie. ça peut être rapide, il faudrait voir comment tu fais pour te montrer comme aller plus vite.
Toutefois, on sait que ce n'est pas optimal. Aussi pour la prochaine version, MuseScore 2.0, on pourra extraire toutes les parties en même temps, et associé un style et un format aux parties. Les parties seront aussi liées au score pour l'édition des notes.

En réponse à par Nicolas

"Les parties seront aussi liées au score pour l'édition des notes"
Voila LA fonction que j'attends avec impatience, peut on espérer la version 2.0 prochainement ?

Pour ce qui est de la baisse d'activité, je trouve bien souvent des solutions en effectuant une simple recherche sur le forum qui est un excellent complet au mode d'emploi sans avoir à créer un nouveau sujet.

En réponse à par lapingatore

Pas avant l'année prochaine pour la version 2.0... Les 3 contributeurs principaux (dont votre serviteur) sont actuellement à fond sur la mise au point d'un lecteur de partitions pour téléphones et tablettes, avec une toute première version disponible pour Android. Plus d'infos dans un post dédié à venir.

En réponse à par Nicolas

merci de la promptitude de la réponse!!!
je vais avancer un peu de mon coté au niveau de l'édition, et je n’hésiterai pas à revenir poser des questions si besoin est.
en ce qui concerne les élèves, je trouve cela plus logique (et démocratique) de leurs faire travaillé l'édition musical sur un freeware plutôt que leurs demander de payer tant d'euro, pour juste faire ce qu'on leurs demande; ou le fournir des logiciels craqué (!!!) ce qui, déontologiquement parlant, est plutôt moyen...
ce qui m’amène à une petite question: lors que l'on fait une contribution pour musescore, cela ce passe comment aprés. c'est investi comment à qui...????
si c'est indiscret, je n'en voudrait à personne de ne pas avoir de réponse.

en attendant la version 2.0, je trouve que le lecteur pour téléphone et tablette est une super bonne idée. j'ai hate de l'installer!!! :-)
bon courage...

En réponse à par poumtagada

MuseScore n'est pas un freeware. C'est un logiciel libre et gratuit. Le fait qu'il soit Libre est tout aussi important et intéréssant, voire plus, que le fait qu'il soit gratuit. Tout le monde peut participer à son développement., tout le monde peut le distribuer, le modifier etc... en respectant la licence.

Concernant les contributions à MuseScore. J'imagine que tu parles de contribution sonnante et trébuchante. D'abord, il y a des tas de moyens de contribuer autrement, écrire sur MuseScore, prescrire MuseScore à ses élèves, organiser des formations, aider à la traduction, aider sur le forum, ou même aider à la programmation. Toutefois, on peut aussi faire un don sur MuseScore.org. L'argent récolté est utilisé à 100% pour payer l'hébergement de MuseScore.org et son fonctionnement, et éventuellement des actions de promotion. L'argent est géré par le webmaster de MuseScore.org.

D'autre part, les 3 développeurs principaux de MuseScore, Werner Schweer (le développeur en chef, historique, allemand), Thomas Bonte, le webmaster belge, et moi même, le couteau suisse toulousain, travaillons à temps plein sur le projet, depuis plusieurs années... et on partage notre temps entre le développement de MuseScore, MuseScore.org, MuseScore.com et les applications mobiles. MuseScore.com et les applications mobiles sont des activités commerciales. L'achat d'un "compte pro" sur MuseScore.com ou d'une application mobile finance donc directement les développeurs de 99% du code de MuseScore (et de Musescore.com, et des apps). Un première version du lecteur MuseScore pour Android est disponible sur Google Play. Et il faut que je fasse un post de présentation, ailleurs que dans un commentaire...

Do you still have an unanswered question? Please log in first to post your question.