Avis perso sur le logiciel MUSESCORE "du libre sans l'être

• 16 nov. 2010 - 16:52

J'ai fait le tour du logiciel depuis 2,3 jours et je ne trouve pas de solution à mon problème. il s'agit des silences et des soupirs qui viennent là ou je ne les veux pas.

De plus c'est le bordel quand on veux faire une modif.

Je suis franchement déçu, je pensais que ce logiciel "LIBRE" (en fait il ne l'est pas) il fait ce que le ou les concepteurs ont décidés d'en faire, je sais pas si ils sont musiciens mais franchement c'est pas cool.

Dommage il était parfait pour enregistrer les morceaux en wav pour en faire du mp3 c'était super etc. J'aurais bien fait un p'tit don en contrepartie, je vais devoir acheter NoteWorthy pour 49$ seulement (lui il fait pas tout ça mais je me démerderais autrement)

Je vous souhaite une bonne continuation, merci à ceux qui mon répondu

J.Philippe

PS: Je ne parts jamais de quelque part sans rien dire, mais je ne claque pas la porte, car le "libre" il y a de bon logiciels et des gens qui bossent et que je respectes.


Comments

Bonjour,

je suis sur Musecore depuis 1 petit mois, et j'ai, moi aussi, râlé après ces fonctions qui manquent.
jusqu'à ce que je trouve comment on fait....

il faut sélectionner le silence, et ensuite cliquer la durée, le silence se décompose alors en soupire pour une noir, demi soupire pour une croche etc. ou se recompose en pause, double pause etc si on choisi des durées plus longues.
Pour les durées pointées, on ajoute le point et hop, ça se fait tout seul, comme on veut.

Bienvenue en Musecoreland.

Pascal
Corniste qui en a marre de la transpo à vue.

Bonjour J.Philippe !

Nous sommes plusieurs à "venir de NWC" et la réaction est, à quelques nuances rhétoriques près, la même.

J'ai déjà discuté de la question avec lasconic et je persiste à penser que les développeurs de MuseScore auraient tout à gagner à essayer NWC un moment pour comprendre à quel point son ergonomie est souple et comprendre de ce fait pourquoi les utilisateurs de ce logiciel qui se tournent vers MuseScore le trouvent crispant.

En ce qui me concerne, je navigue d'un logiciel à l'autre depuis quelques mois et j'apprends peu à peu à apprécier MuseScore. Sa logique est plus contraignante, plus rigide, ce qui fait qu'il nécessite un temps d'adaptation certain mais on s'y fait peu à peu, on acquiert un savoir faire et on gagne en efficacité. Cette logique a aussi des avantages : Musescore est capable de faire des choses que NWC ne fait pas encore (en tout cas pas dans la version 2.0) comme masquer les portées lorsqu'elles sont vides ou exporter en audio comme tu le disais.
Je pense aussi que MuseScore est doublement ouvert : dans le sens légal (logiciel libre) mais aussi dans le sens musical : on sent venir des développements qui permettent la notation de musiques anciennes comme des musiques contemporaines, des notations à usage pédagogique, etc.

Bref, je pense qu'il ne faut pas trop vite faire demi-tour. Il est certain que le bon logiciel c'est celui qui répond à nos besoins mais le temps où ce logiciel sera MuseScore n'est peut-être pas très loin !

Dédiant une grande partie de mon temps bénévolement à MuseScore, je suis plutôt attristé de lire ce post... à la fois sur le fond et sur la forme. Et j'ai donc hésité à répondre mais je le fais quand même.
D'abord je ne suis pas "le gars qui s'occupe pour la france des explications de musescore" mais le gars qui prend sur son temps pour améliorer MuseScore. Si quelqu'un venait à m'accompagner dans cette démarche, je n'en serai que ravi !

Ensuite, la documentation de MuseScore indique précisément comment faire pour entrer des notes. Et il y a même une série de vidéos sous titrés en français. qui explique le fonctionnement.

D'autre part, je ne peux pas laisser passer l'expression "du libre sans l'être". MuseScore est sous GPL ce qui fait de lui un logiciel libre au plein sens du terme. Le code est disponible et vient avec toutes les libertés que confère la licence. Un logiciel libre ou non fait ce que les concepteurs ont décidé. Et c'est peut être encore plus vrai dans le libre, qui n'est pas une démocratie mais une méritocratie.

Pour revenir sur le coeur du débat, qui est la différence du mode d'entrée entre MuseScore et Noteworthy. C'est en effet une décision de conception que de contraindre l'utilisateur à avoir des mesures pleines tout le temps. Ca simplifie grandement l'ajout de certaines fonctions telle que l'export en MusicXML que Noteworthy ne propose pas. La preuve il a fallu que j'écrive http://nwc2musicxml.appspot.com/ et ce n'etait pas une mince affaire à cause justement du manque de structure de NWC.

Enfin, tu es libre d'utiliser le logiciel que tu veux ! Si NWC répond à tes besoins, tant mieux.

Je ne commenterai pas plus sur ce sujet.

En réponse à par lasconic

Merci Lasconic pour ton dévouement et ta générosité.
Merci pour tout ce que tu fais pour améliorer Musescore.
Nombreux ont été les messages de satisfaction à propos de Musescore.
Donc ce n'est pas le moment de t'attrister.
La prise en main d'un logiciel par un néophite est toujours variée et complexe. Il est normal que certain arrivent avec des aprioris.
On voudrait trop souvent que le logiciel s'adapte à nous plutôt que nous, nous adapter à lui.
J'ai moi même fait cette erreur au tout début.
Maintenant je ne jure que par Musescore.

Tous mes encouragements à poursuivre votre chef d'œuvre.

En réponse à par lasconic

Lasconic, le travail que tu fais est formidable et tu le fais avec toujours beaucoup de genillesse.
J'utilise maintenant MuseScore depuis deux ans et je constate une amélioration constante dans tous les domaines : performances, qualité, fonctionnalités.
(Ecrivant des arrangements pour un orchestre de 20 personnes, je suis particulièrement exigeant).
Je surveille en permanence les mises à jour du source et je recompile le programme à chaque modification.

Au début je pestais contre MuseScore parce que je ne savais pas encore l'utiliser.
Il reste certainement des améliorations à apporter dans l'interface
et l'observation des autres pratiques peut déboucher sur des spécifications claires et convaincantes pour la communauté.

Au sujet des spécifications, Lasconic, je te remercie encore pour l'accueil que tu as apporté à ma spécification sur l'automatisation du passage de la partition d'orchestre aux partitions individuelles.

Pour info :
Je joue de la trompette, j'étudie l'harmonie, je suis un passionné de musique (et un très modeste musicien) depuis 50ans.
Quant à l'informatique, informaticien depuis 1978, developpeur de systèmes temps réel et de réseaux pendant 20 ans, j'utilise linux depuis 18 ans puis exclusivement linux depuis 5 ans.
Mon choix de MuseScore n'est donc pas tout à fait un hasard.

En réponse à par lasconic

Bonjour Lasonic,
Et grand merci pour ce logiciel que je découvre depuis quelques jours seulement. J'ai évidemment fait pas mal de bêtises pour commencer et j'ai râlé comme un furieux "ça ne marche pas!" tout simplement parce que je m'y prenais mal. Si je puis me permettre quelques suggestions qui faciliteraient l'apprentissage pour les débutants comme moi:
- dans le manuel, introduire, si possible, une fonction de recherche par mot-clé car on ne sait pas dans quelle rubrique se trouve la fonction que l'on souhaite utiliser.
- toujours dans le manuel, garder la mise en page quand on passe d'une page à une autre. Je m'explique: pour pouvoir lire plus facilement les explications, je choisis" zoom 100%", mais quand je "tourne la page", l'affichage revient à "page entière", ce qui est un peu trop petit.
-dans le mélangeur, serait-il possible de lister les instruments par ordre alphabétique?
Encore un grand merci d'un choriste lambda qui essaie de faire des CD de travail pour sa chorale le plus souvent à partir de fichiers midi récupérés sur le net ou en les "écrivant" au clavier.

En réponse à par lasconic

Si je devais résumer ma pensée je ne dirais que 2 mots : GENIAL et MERCIIIIIIIIIII

Toutefois j'ai quand même bien envie de rajouter mon grain de sel et dire qu'il ne faut pas trop s'attacher à ce que dise les persifleurs jaloux et les "pisse vinaigre" qui ne font rien.

La critique est facile, donner de son temps l'est beaucoup moins.

Mettre ce logiciel à la portée de tous gratuitement ne serait certainement pas leur choix.

Quand à moi je considère cela comme un vrai cadeau.

Merci à vous !

PS pour les sceptique, j'ai pu dans l'heure qui à suivi l'installation, transcrire une demi-page d'une partition de piano et même insérer une appogiature et ce matin j'ai commencé à mettre les paroles! Tout ceci sans prise de tête........

En réponse à par lasconic

Merci beaucoup pour votre travail moi je suis impressionné par l'immense travail qui est réalisé dans Musescore mais j'ai aussi l'habitude des débutants en informatique qui au lieu de voir le progrès qu'ils ont à faire face à la nouvelle technologie et peut-être de se mettre à développer eux-même pour adapter l'outil à leur besoin reproche à l'outil de ne pas comprendre les comprendre.

Autant au début de l'utilisation des outils ce devait être des personnes dans l'espèce qui reprochait à une masse de ne pas être un marteau extracteur de clou et de maudire le forgeron :/ Absurde , non?

Bien à vous et merci mille fois, à chaque fois que j'utilise Musescore, je vous félicite et c'est quotidien!

.. ravi d'avoir trouvé ce truc génial qu'est Musescore dont je révais et que je me donne des claques de ne pas l'avoir trouvé plus tôt.
Certes, depuis un mois que je m'y suis mis, j'ai ramé un peu, mais d'expérience je sais qu'il faut en "bouffer " un minimum pour atteindre le seuil à partir duquel ça commence à rouler tout seul. Je trouve alors des "trucs" tout bêtes, telle la saisie "semi-automatique" des 4 voix d'un cantique, qui ont souvent le même rythme : je saisis la partie "soprano" puis je fais un copier/coller sur les 3 autres portées. Je n'ai plus alors qu'à y monter ou descendre les notes à la bonne place. Et écouter à l'envi chacune des voix séparément pour les apprendre.
L'aide / forum font un chouette outil : on se sent moins isolé de n'être pas seul à buter sur les mêmes problèmes d'abord ; ensuite, on apprécie les solutions apportées par tous à commencer évidemment par le(s) concepteur(s) bénévole(s) (ça, ça me réconcilie vraiment avec la nature humaine, gratitude assurée !) ; et enfin, on peut même y mettre encore son petit grain de sel ...

En réponse à par papisenior

Salut à tous, salut à toi Lasconic,
je suis navré de voir de tels messages t'arriver dans la figure. J'ai fait 15 ans avec Finale, versions 3.1 puis toutes les autres jusqu'à 2006. J'ai enseigné Finale à mes collègues de conservatoire pendant deux ans. Je suis content d'avoir arrêté cet excellent logiciel très cher et trop performant. Musescore est en comparaison génial. Clone de Sibelius, la saisie des notes est ultra rapide, le résultat sur papier est plus que convenable pour le prix. J'ai fait 150 transcriptions en un an, et je suis toujours du même avis. Seul défaut (sourires pour tous!) je suis ur Ubuntu 10.10 et j'attends impatiemment la version 0.9.6.3 pour Linux.
Alors, j'ai du mal à accepter des critiques que Lasconic va devoir avaler de gens qui jugent en 2-3 jours sans comprendre le mode d'emploi, et qui, véxés, s'en vont en formulant des ***.
Conclusion : Je suis musicien professionnel, prof de conservatoire, concertiste et copiste! Musescore est idéal.
Voilà
Je suis prêt à apporter mon concours par réaction à ces gens.
Bravo et continuez, continuons!
Beber1

Je suis archi d'accord avec J.Philippe. Muse score pourrait s'inspirer de NWC qui est de loin le plus ergonomique. (j'ai essayé un grand nombre de logiciels). On écrit une partition à une vitesse non égalée !
Mais pour ce qui est de la mise en page c'est le logiciel "Encore"( payant, mais des fois c'est rentable)qui bat tous les records. C'est de loin le mieux. Avec la souris on déplace une note, une barre de mesure, on écarte les portées, bref, tout est possible, on se sent libre vraiment. Dommage qu'il de fonctionne pas sur linux.
Sans parler des bugs de musescore, il y en a tellement que je ne peux pas les énumérer. Je perd un temps fou à lire les forums.
Cordialement
Dompian

En réponse à par dompian

Message sans interet et irrespectueux des personnes qui font ça bénévolement, alors que dans les autres cas, l'équipe est payée, d'où le prix des logiciels (sibelius qui est excellent et finale aussi). Passez votre chemin. Ici l'équipe est bénévole et ce logiciel est gratuit, sans pub, sans spam et à votre écoute pour des améliorations, pas le cas des logiciels que vous nommez. Aurevoir ne perdez pas votre temps ici, bon vent.

En réponse à par Beber1_

J'utilise les deux mais je souhaite passer de NWC (qui fonctionne très bien sous Wine) à MuseScore parce que MuseScore est libre.
J'ai vraiment le sentiment qu'avec ce projet l'horizon est plus vaste : il suffit de parcourir ce forum pour voir des discussions aussi bien sur la musique contemporaine que sur le grégorien. Le format du programme est ouvert mais il me semble que l'esprit des gens qui le créent aussi. Je suis convaincu qu'à terme ce projet ira beaucoup plus loin. Il offre déjà de nombreuses fonctionnalités très intéressantes.

Il reste pour l'instant cette histoire d'ergonomie... mais pour avoir un tout petit peu programmé autrefois, je sais aussi que lorsqu'on crée un programme on doit faire des choix, trouver un équilibre entre souplesse, rigueur, légèreté, compatibilité... et que concilier toutes les exigences n'est pas simple.

Il faut aussi savoir attendre le temps de la maturité.

En réponse à par dompian

D'abord bonne année à tous !

Qu'elle soit pour vous harmonieuse, constructive et pleine de bonne humeur !

Je me permets d'intervenir ici pour rappeler que MuseScore est un « logiciel libre ». Or, j'ai l'impression qu'il est utile de re-préciser le sens de ce terme et ce qu'il implique.

Wikipédia dit :

La Free Software Foundation établit et maintient [...] une définition du logiciel libre basée sur quatre libertés :
Liberté 0 : La liberté d'exécuter le programme — pour tous les usages ;
Liberté 1 : La liberté d'étudier le fonctionnement du programme — ce qui suppose l'accès au code source ;
Liberté 2 : La liberté de redistribuer des copies — ce qui comprend la liberté de donner ou de vendre des copies ;
Liberté 3 : La liberté d'améliorer le programme et de publier ses améliorations — ce qui suppose, là encore, l'accès au code source.

Cela veut dire qu'un logiciel libre est a priori mis gratuitement à la disposition des utilisateurs mais cela signifie « en creux » que d'autres personnes offrent gratuitement un travail.
Le sous-entendu, c'est que bien souvent les utilisateurs sont invités à participer à la construction du projet et inversement, le projet se construit en fonction des besoins des utilisateurs.
Conséquence : le logiciel est en constante évolution et n'est pas, au moins dans les premiers temps, un produit totalement fini.

On est donc loin du principe de développement d'un logiciel propriétaire vendu dans le commerce. Il faut être conscient de ces différences quand on choisit entre MuseScore ou Encore. Le choix peut porter sur les fonctionnalités mais c'est aussi un choix idéologique.

Du coup, le contenu de ce fil de discussion me rends un peu mal à l'aise. Je suis déjà intervenu pour dire mon avis sur des modifications que j'apprécierais pour une amélioration de l'ergonomie de MuseScore. Mais à présent, je ne me reconnais pas du tout dans le ton de certaines interventions. Je ne vois vraiment pas de quel droit on pourrait revendiquer quoique ce soit. Le corolaire de la liberté 0 c'est : Chacun dispose de la liberté de ne pas utiliser un programme libre. Par ailleurs, ce forum ne me semble pas le lieu où faire de la publicité gratuite pour des logiciels propriétaires.

Pardon d'avoir été si long (j'ai vu qu'entre temps d'autres avaient réagi) mais ça fait du bien de préciser son point de vue.

Merci et bravo à toute l'équipe de MuseScore qui mène un beau projet et nous le fait partager.

Mes excuses pour mon message qui a semblé irrespectueux, ce n'était vraiment pas mon intention. Mais plutôt de dire où on peut trouver ce que les autres font de bien, après tout pourquoi ne pas utiliser l'expérience des autres? En plus je suis tout à fait prête à donner un coup de main. Pas pour la traduction, mais pour l'ergonomie. J'avais même envie d'aller à une rencontre sur Paris pour aider à améliorer. Je sais bien que vous êtes des bénévoles, j'en suis aussi pour d'autres activités musicales. Pour répondre, si je n'utilise pas nwc c'est parce qu'il n'est pas sur linux ! c'est tout bête.
Donc encore mes excuses et bon courage pour votre travail.

En réponse à par dompian

Meilleurs voeux à tous !

La notion d'ergonomie est une question de goût et d'état d'esprit. L'ergonomie par elle-même est en revanche conditionnée par l'environnement ( matériel utilisé, espace de travail, temps disponible ) et le but recherché ( rapidité, quantité, qualité, esthétique, etc...). La palette est large.

Cette contreverse est à rapprocher de celle opposant, dans les publications des années 70, les tenants de à la saisie au kilomètre de textes avec les photocomposeuses de type Friden-Singer ou VIP avec mise en page ultérieure et la saisie "Wisiwig" des photocomposeuses "Diatronic" Berthold bien plus onéreuses à mettre en oeuvre et plus lentes mais plus prisées car le texte y était de meilleur qualité.

L'histoire a donné tort aux 2 systèmes et ouvert grand la porte aux ordinateurs et les logiciels d'EAO qui combinent les 2 manières et relégué les photocomposeuses au rayon des machines étranges et obsolètes.

Un vieil éditeur de partitions, Winsong Composer, utilisait un compromis entre les 2 approches ( voir les fichiers joints)et je l'ai beaucoup utilisé, mais bien que très puissant d'autres limites - il tournait sous Windows 3.1, l'exportation MIDI était un peu étrange, pas d'accentués dans les textes et il n'a pas survécu à l'arrivée de Win95 - m'on fait adopter Encore, le moins "usine à gaz" des éditeurs à l'époque...

Ma rencontre avec MuseScore 0.9.3 dans le magazine FREELOG a fait vaciller Encore de son piédestal et la version 0.9.5 lui a fait mordre la poussière...

Si j'admets sans contestation que NWC permet d'éditer plus rapidement une partition et surtout répond pourtant mieux à mes attentes en ce qui concerne les répétitions (quand on joue la partition), je préfère "l'ergonomie" plus rigide de MuseScore qui étrangement me laisse plus libre de faire ce que je veux quant à l'aspect final de la partition... qui est le but premier d'un éditeur.

Méthodes différentes, usages différents... Il faut savoir faire un choix et ne pas demander à l'un de faire ce que fait l'autre...

Fichier attaché Taille
Winsong Composer Score.png 76.54 KB
Winsong Composer Palette.png 32.77 KB

En réponse à par Jall2

Bonjour,

Mon premier message sera pour ce sujet.

J'utilise MuseScore depuis peu. J'avais, quelques années en arrière, utilisé d'autres éditeurs de partition, payants ceux-là. Le prix demandé pour ces logiciels m'avait amené à m'en passer.
C'est tout à fait par hasard que je suis tombé sur MuseScore ; étant gratuit, je me suis empressé de le télécharger & de l'essayer. Eh bien, je dois dire que pour le prix, on en a pour son argent... & beaucoup plus même ! En effet, je suis (très agréablement) surpris par ce qui est proposé par MuseScore.

Comme d'autres ici, j'ai été quelque peu dérouté par certaines fonctions lors des premières minutes d'utilisation, mais la solution à mon interrogation se trouvait tout bonnement dans le manuel ! Ainsi, je ne comprends pas que l'on puisse pester de la sorte contre ce logiciel.

Avec tous mes remerciements & encouragements pour les développeurs de MuseScore.
ManuD

Bonjour 2 ou 3 jours pour faire le tour de cet agreable logiciel, ce n'est pas suffisant il merite beaucoup plus.
Je remercie tous les benevoles qui font le maximum pour ameliorer musescore, en ce qui me concerne il fait partie des meilleurs logiciels. Libre à ceux qui souhaitent payer pour d'autres produits.
Cordialement

Bonjour,

D'abord je tenais à remercier toute l'équipe de MuseScore pour cet excellent logiciel qui bien entendu n'est pas parfait, mais oh combien utile. Je comprends tout à fait la tristesse qui s'empare de Lasconic lorsque la critique est gratuite et peu constructive. En effet, j'ai aussi commis quelques logiciels libres et je connais le temps et l’investissement nécessaire au développement de tels applications. Hors ce temps n'est généralement payé que par la reconnaissance des autres (ce qui est déjà pas mal). Si le logiciel ne vous plait pas, passez votre chemin ou formulez des critiques constructives.
J'ai utilisé quelques logiciels de notation musicale: Finale, Sibelius, NWC, lilypond, denemo et je dois en oublier quelques un. Jusqu'à présent j'étais toujours revenu à Finale qui possédait les fonctionnalités et la rigueur dont j'avais besoin, même si parfois je lui reprochais son coté usine à gaz et son peu d'intituivité. J'avais utilisé MuseScore aussi avant la version 1.1, mais n'étant qu'une version de dev, il était truffé de bugs et j'ai vite abandonné sans pour autant négliger d'avoir un œil sur celui-ci.
Dès que la version 1.1 est sortie, j'ai essayé et j'ai adopté. Le mot qui me vient à l'esprit est "Limpidité". Ce logiciel est d'une Clarté et logique extraordinaire, la saisie est intuitive et facile. Les concepteurs de Finale peuvent trembler si l'évolution de MuseScore continue sur cette lancée. Bien sur l'utilisateur doit avoir quelques notions de solfège (bon un peu plus que quelques notions quand même :-D ). Dans ce cas, il ne peut que préférer MuseScore à NWC. En effet ce dernier laisse faire tout et n'importe quoi sur une partition et l'on est bien loin de la rigueur musicale qui est nécessaire si l'on veux sortir des partitions de qualité. Je ne dis pas que NWC est un mauvais logiciel, loin de là, mais c'est un logiciel simple de saisie de notes et pas de partitions. Le public concerné n'est pas le même.
Depuis quelques mois je n'utilise que MuseScore sauf pour le rendu sonore. Dans ce cas j'exporte en XML pour Finale qui est encore meilleur sur ce point (j'espère que cela ne va pas durer ;-) ). Je suis extrêmement satisfait de museScore et la version 2.0 qui se prépare semble excellente.
Dommage que le temps me manque cruellement, mais cela aurait un plaisir et un honneur de proposer ma candidature pour rejoindre l'équipe de dev., mais les journée n'ont que 24 heures :-( .
En attendant, je vous fait une sacrée pub au conservatoire et me demande si je ne vais pas proposer la création d'un cours d'initiation à MuseScore pour les débutants.

En tout cas merci pour votre boulot et longue vie à ce merveilleux outil!!

Gai-Luron
.

En réponse à par Gai-Luron

juste un plus plus plus
pour vous remercier tous pour l'admirable travail!
Je passais par hasard, j'ai vu de la lumière, j'ai téléchargé,
j'ai galèré ... (une bonne demi-heure ;-), et j'ai compris, et adhéré!!
En plus quand je ne comprends pas, je regarde -par acquis de conscience-
dans le mode d'emploi, et là, c'est en français (correct de surcoit),
mais en plus c'est clair!! mes questions ont des réponses,
et pif pof, ... ça marche!!
Je retrouve l'intelligence "user-friendly", qui ne m'offre pas beaucoup
d'options, mais juste celles dont j'ai besoin.

Je ne suis pas développeur, et pas sous linux, mais j'adhere à la pensée
communautaire, et si je peux aider, se sera un privilège!

en un mot :
MERCI!!!

Antonin

En réponse à par Antonin_

Je suis d'accord avec tous ceux qui vantent les mérites de MuseScore. J'ai utilisé, moi aussi, pas mal de choses, dont SchwarzMusicWriter qui permet de faire strictement n'importe quoi.
MAIS je ne suis pas d'accord pour réveiller cette discussion dont le départ oiseux ne peut rien donner de constructif.
Créez plutôt, si vous le voulez, une discussion sur les fonctions comparées des divers logiciels que vous connaissez. Il en sortira peut-être des demandes de fonctions communes et réalistes...
Ce que j'en dis.. j'y crois.
En toute sincérité et sans acrimonie, au contraire.

Je trouve ce message scandaleux ! J'utilise Musescore depuis plusieurs années et je pense le maîtriser suffisamment. Ce monsieur ne s'est pas vraiment donné la peine de chercher. De plus, ceux qui ont librement consenti à donner un peu de leur temps pour résoudre bien des problèmes "casse-tête" ne mérutent pas d'être traité de la sorte. Merci, Lasconic pour ce soutien sans faille que tu apportes aux pauvres novices que nous sommes :-)

En réponse à par ambre86000

2011 ! ce post a plus de 6 ans. On parlait de la version 0.9.5 je crois. Il y avait encore des bugs ( certains sévères c'est vrai ) et beaucoup de fonctionnalités n'étaient pas encore implémentées.
Je pense que celui qui a ouvert ce vilain fil
c'est soit envolé vers d'autres éditeurs et a oublié MuseScore. Tant pis pour lui...
soit c'est rangé au mouvement général qui a vu beaucoup abandonner des éditeurs pourtant performant pour rejoindre nos rangs.

Hymne à ma joie ....
Cette réouverture d'un vieux post déterre ma propre contribution de ..2010. Incroyable ! Pas vu le temps passer ... 7 ans de pur bonheur et de satisfactions, pour moi et ceux dont je mets les partitions en ligne : auteur/compositeur local (compositions reprises en Hongire, aux Usa... eh! oui), chorales, chants de jadis... A me faire regretter de n'avoir pas fait d'études musicales. Certes, mon créneau est de la copie et de la musique "utilitaire", pour la répétition des voix séparées dans les chorales (vive le mixer https://musescore.org/fr/node/175851 ) d'un côté, pour les messes du dimanche de l'autre (mise en ligne d'"intros" pour lancer les chants, elles se chargent ensuite en mp3) mais ce sont des milliers de personnes qui chantent ainsi chaque semaine avec ce petit "plus" qui permet d'arriver à la répétition en ayant travaillé sa voix (merci pour les copains) ou qui donne le ton et l'annonce du cantique à reprendre en chœur. Et l’étonnement d'avoir pu "composer" deux petites partitions. Elle est pas belle, la vie avec Musescore ? (50 € le compte "pro", mais comme je n'ai plus un tif sur le caillou, c'est le budget merlan qui abonde).

Et le plaisir de s'imaginer un peu musicien sur le tard, de donner enfin corps au fantasme.
Et l'illusion de se croire encore jeune chaque fois que je découvre de nouvelles fonctionnalités.
Et la petite fierté vaniteuse quand on me dit : "Mais comment tu fais çà" ? Musescore, cher ami(e), Musescore !
Et c'est gratuit. Que du bonheur.

En réponse à par papisenior

Bonsoir !

6 ans plus tard, je suis moi aussi surpris de voir revenir se fil qui m'avait laissé mal à l'aise à l'époque. (Et encore, je crois que je n'avais pas réalisé à quel point le ton du premier post était indécent !)

Aujourd'hui j'utilise régulièrement MuseScore et je voudrais remercier encore l'équipe de développement pour son travail exceptionnel , en particulier Lasconic pour sa disponibilité, et les contributeurs du forum pour leur réactivité. Incontestablement MuseScore est un logiciel performant, vraiment puissant (le passage à la version 2.x a été un événement marquant) et la dynamique qui anime le projet assure un enrichissement permanent.

Donc ENCORE MERCI !

En réponse à par lasconic

Bonjour Lasconic.
J'utilise Muse Score depuis bientôt 1 an. Je l'adore !cela dans
Je l'utilise sous Linux et Windows7 et je viens de télécharger la version 3.
Une vrai innovation !
J'ai cherché et trouvé la majorité des fonctions tout seul comme un grand.
Avec de la patience et de la gratitude aucuns problèmes qui ne trouvent de solutions.
Je pratique cela dans mon travail de musicien donnant des concerts.
Je vous remercie pour votre superbe travail et je sais que vous trouverez vous et toute l'équipe
plein d'autres choses extraordinaires pour le plaisir des gens qui aiment la musique.
Bien cordialement
Serge jardin
Ps : Fichier Pdf issu de Muse Score ( Une composition )

Fichier attaché Taille
Espace_musical..pdf 184.99 KB

Do you still have an unanswered question? Please log in first to post your question.