Ajouter reprises

• 2 Sept. 2016 - 09:18

Bonjour, je voudrais savoir comment faire une reprise 2 fois plutôt qu'une. J'ai pris une partition sur internet qui était déjà toute faite sur musescore seulement je veux prolonger la reprise pour terminer la chanson par le refrain et non par le couplet. Pourriez vous me dire comment faire ?


Commentaires

Bonjour,
Commencez par fournir le lien de cette partition svp. Ou la joindre directement à votre message: pour ce faire, cliquer sur "Fichiers attachés", en bas de page, puis suivre la procédure.
A partir du fichier, il sera beaucoup facile de vous aider rapidement. D'autant qu'il y a quelques spécialistes ès reprises sur ce forum.

Exact Cadiz, et le temps de faire un exemple tu as répondus ; )...
Donc en pièce jointe la manière la plus simple et la plus générale de réaliser un retour et un arrêt.
Retour au refrain.png
Les couleurs indiquent les éléments concernant chaque type de reprises.
et l'exemple en fichier MuseScore...
Retour sur refrain.mscz

Pour les reprises mais en anglais : https://musescore.org/en/handbook/repeat

N.B. Dans mon exemple "les passages entre barre de mesure" il faut lire" barres de reprises"... je m'en suis aperçu au moment de poster...

En réponse à par Miré

bonjour
A cet exemple de "refrain", dans les propriétés de la reprise, mesure 4 : (1, 2 ) , j'ai ajouté "3" pour que les 3 premières mesures soient jouées 3 fois au lieu de 2, soit : 1, 2, 3.
Et ça ne marche pas.
Qu'est-ce qui ne marche pas ?
Jean46

En réponse à par Miré

Ce qui ne marche pas c'est que dans les propriétés de la ligne de reprise il n'y a que 2 passages validés. Augmenter le nombre d'itérations dans les propriétés de la mesure ne suffit pas il faut aussi avertir MuseScore que la mesure va être jouée 3 fois ce que la ligne de reprise ne lui dit pas donc la mesure est sautée au 3ème passage.

En réponse à par Miré

Bonjour,
merci pour l'explication et l'exemple. Cela m'a permis de comprendre le principe d'une reprise simple.
Par contre, je n'arrive pas à m'en sortir avec ma partition (voir fichier joint).
Chronologiquement la partition se lit en entier une première fois sauf les mesure 17 à 21. En fin de partition on reprend au début et, cette fois on lit les mesure 17 et suivantes pour finir en mesure 21.
J'arrive bien à reprendre en fin de partition mais je n'arrive pas à l'empêcher de les mesures 17 à 21 la première fois ni de s’arrêter en 21 à la fin. J'ai fait quelques essais en m'aidant de ton exemple mais en vain.
Une aide serait la bienvenue.
Merci
Pierre

Fichier attaché Taille
Regina Coeli Gounod.mscz 19.96 KB

En réponse à par Polop30

La construction utilisée n'est tout simplement pas possible : on ne peut sauter un passage et le lire ensuite ( aucun logiciel de musique ne le fait ). L'ordre des reprises est toujours, quelque soit les types de reprises utilisées, lecture, retour, lecture puis enjambement éventuel et suite de la lecture.

La bonne construction ( bien plus simple ) est celle-ci :

Regina Coeli Gounod 1.mscz

J'ai reporté les mesures 17 à 21 à la fin et je n'utilise que Segno, D.S. al Coda, to Coda et Coda.
Pour visualiser cette manip, j'ai fait un décalage des numéros de mesure que j'ai mis en plus gros et en rouge... il va de soit qu'il faudra remettre à 0 "Ajouter au numéro de mesure" dans les propriétés des mesures avec le numéro rouge et bien redonner aux numéros de mesure leur aspect initial..

En réponse à par Miré°

Un grand merci pour cette réponse très complète. Il va me falloir quelques heures à la comprendre !!
La structure que j'avais ré-écrit correspondait à la version "papier" que j'avais (voir pièce jointe). Sur cette partition le rédacteur avait utilisé un D.C al fine.
Pouvez vous me dire si cette manière n'est utilisable que sur le papier ou transposable sur Musescore ?
Merci
Pierre

Fichier attaché Taille
Regina coeli Gounod.pdf 680.13 KB

En réponse à par Polop30

Je comprends mieux...
Le D.C. al Fine est erroné, cela aurait dû être D.S. al Fine. La ligne qui surmonte les mesures ( ce n'est pas une ligne de reprise ) remplace le Fine ( rendu invisible dans le fichier joint ).
Dans le PDF le piano ou l'harmonium commence les 4 premières mesures d'où le Segno mesure 5 ( il n'a aucune raison d'être là avec D.C. al Fine qui fait recommencer mesure 1 ) pour baliser le point où reprend la lecture. Donc les mesures "pour finir" sont jouées également en première lecture et cela devient :

Regina Coeli Gounod 2.mscz

En réponse à par Miré°

Une deuxième réponse, un deuxième grand merci.
Cette méthode est plus clair pour moi.
Finalement j'ai un doute pour le "saut" de la section "Pour finir" car ça fait un trou dans la partition.
Je vais profitez de ces deux cas pour m'entrainer aux fonctionnement des reprises.
Encore merci
Pierre

bonjour
C'est mon premier post. Il s'agit de reprises.
Avec le fichier joint :
- entre les 2 premières barres de répétition, il y a 5 passages
- entre les 2 barres suivantes, c'est normal, il y a 2 passages.

Mystère complet.
J'ai beaucoup lu les post de Miré. J'essaie de comprendre.
Merci
Jean

Fichier attaché Taille
répétition et saut_3.mscz 7.92 KB

En réponse à par Jean46

Le nombre d'itérations d'une répétition est réglé dans les propriétés de la dernière mesure ( ici 7 et 12 ) de cette répétition. Dans le fichier joint il est demandé 5 passages d'où les 5 répétitions.
Voir Manuel ( encore en anglais ) : https://musescore.org/en/handbook/repeat

Les répétitions "standard" sont plutôt bien et aisément gérées par MuseScore seules les répétitions multiples et imbriquées peuvent poser problème mais heureusement elles ne sont plus guères pratiquées. Certaines, très complexes d'ailleurs, ne sont pas exécutées leurs rareté ne justifiant pas de compliquer la programmation.

Aujourd'hui on fait des copier/coller : le long temps et le coût énorme de la gravure manuelle ( sur métal pour imprimer en héliographie ) incontournables autrefois, obligeant à ces "acrobaties" typographiques pour réduire la facture finale n'étant plus de mise avec les logiciels comme MuseScore...

Il est toutefois utile, pour comprendre la logique d'exécution de certaines vieilles partitions, que MuseScore sache en suivre le déroulement car bien que ce ne soit pas sa finalité ( une partition papier ne joue et ne répète rien ) le coté pédagogique de ce logiciel pour les débutant est vite apparu et pas seulement pour les répétitions.

En réponse à par Miré

bonjour Miré

voici 2 mêmes partitions apparentes de "A la Saint-Médard".

- L'une des partitions joue un ton plus haut que l'autre. ("13.A la Saint-Médard" écrit en Do joue un ton plus haut)

- dans Propriétés de la mesure pour la mesure 40, "nombre de répétitions" est en grisé pour l'une des partitions et en clair pour l'autre. (en grisé, on ne peut rien changer)

- Certaines notes de "à la Saint-Médard" sont en rouge ; pourquoi, car les notes ne débordent pas de la tessiture du piano ? En passant par F8 (l'inspecteur), rien ne change.

ça fait beaucoup, mais j'ai déjà passé beaucoup de temps sans pouvoir résoudre.
Merci de l'aide.
Jean46

Fichier attaché Taille
13.A la Saint-Médard.mscz 25.99 KB
la Saint-Médard.mscz 25.77 KB

En réponse à par Jean46

- Une partition joue 1 ton + haut : normal... les propriétés de la portée montrent qu'il y a une transposition. Pourquoi ?

- Nombre de répétitions en grisé : là aussi normal il n'y a pas de barres de reprise donc ceci reste grisé ( il suffit de comparer les mesures correspondantes des 2 partitions pour voir le problème ).

- Certaines notes en rouge qui ne déborde pas de la tessiture du piano. Du piano non mais de l'instrument antécédent oui. Car il y a manifestement toute une suite de manips pour changer le nom et l'instrument sans passer par la procédure normale.

Et cela explique d'ailleurs le pourquoi du ton + haut de 13.A la saint Médard.

Dans les propriétés de la portée il est clairement affiché le nom de l'instrument réel : "Instrument", le nom qu'on lui donne : "Nom de la partie" et enfin ce qui s'affichera en début de portée : "Nom long/court de l'instrument"

Le nom réel "Instrument" ne doit être modifié qu'avec le bouton "Changer d'instrument". C'est la seule manière de modifier l'instrument et surtout ses propriétés ( à ne pas confondre avec le changement d'instrument ou plutôt de sonorité en fait du mélangeur ). C'est seulement après avoir réellement changer d'instrument qu'on peut modifier les noms qu'on attribue à la partie et à la portée.

Do you still have an unanswered question? Please log in first to post your question.